Commune de Gertwiller
Imprimer la page Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte


Blason actuelHISTOIRE DE GERTWILLER de l'origine à 1792
Par Jean Claude LAUER
Président du CDHEG







A - ORIGINE et SITUATION du VILLAGE


L'existence du village est attestée dès 718 sous la dénomination de GERTENWILRE. A cette époque le Duc ETICHON (ou ATTICH) était l'un des souverains les plus importants d'Alsace. Il fit don à sa fille Odile de sa forteresse ALTITONA ; l'ancienne HOHENBURG ; elle la transforma en monastère de femmes. Par la suite elle créa un autre couvent plus accessible au pied de la montagne, celui de NIEDERMUNSTER. Elle mourut en 720 et fut vénérée d'emblée comme la patronne protectrice de l'Alsace.


Trois hypothèses ont été avancées quant à l'origine du nom de village:

Blason ancien attribué à GertwillerLa première soutient que le nom n'est autre que celui du seigneur habitant ce lieu et qui s'appelait Gerdo ou Gerhard (Gert était la forme abrégée) d'où le toponyme de Gerd(o)villa(re).

La seconde propose une origine géographique du fait de l'implantation du village dans un creux entouré de talus, ce type d'endroit étant anciennement appelé KART, ou encore un espace modifié par l'homme se protégeant derrière un enclos fait de haies vives renforcées par des poteaux de bois, ce type d'enceinte portant le nom de GARTO ou GARDA.

La troisième version repose sur le substantif GERT signifiant bâton flexible (badine ou baguette) ou en plus grand, gaule. C'est cette origine qui a été retenue en 1870 par les autorités locales pour le choix du blason du village, à savoir un rameau de laurier entouré de quatre étoiles.

Le village se situe sur la Kirneck en, aval de Barr. Trois moulins ont été exploités (deux à grains et le troisième à huile) jusqu'avant la seconde guerre mondiale, le plus ancien datant du 16ème siècle. Le ban communal a une superficie de 490 hectares plus 2000 hectares de forêts en copropriété avec les localités environnantes. 

B - APERCU HISTORIQUE


L'histoire de Gertwiller est indissociable de celle de la seigneurie de BARR dont l'existence remonterait au 8ème siècle. Faisaient partie de la seigneurie outre les deux localités précitées : Heiligenstein, Goxwiller, et Bourgheim. A proximité de Bourgheim ont été découvertes des ruines romaines.

L'église de Gertwiller date du 11ème ou 12ème siècle ; elle est dédiée à St Barthélemy, l'un des douze apôtres qui évangélisa l'Orient notamment l'Arménie. Sa fête est fixée au 24 août, il est devenu le patron des bouchers et des tanneurs. La première mention de l'église remonte à 1206, la partie romane de la tour-chœur date de cette époque.

En 1160 les villages de la seigneurie de BARR sont qualifiés de villages d'Empire, et à ce titre les habitants n'étaient pas astreints au servage mais avaient un statut d'hommes libres (plus tard de bourgeois). Cela n'empêchait pas leur soumission à la double tutelle du ministériel de l'Empire germanique et de l'Eglise par l'intermédiaire des couvents du Mont Ste Odile et de Niedermunster.

Autour de 1160 également fut rédigé l'Hortus Deliciarum (le Jardin des Délices) par Herrade de LANDSBERG, abbesse du Mont Ste Odile, recueil encyclopédique du savoir de l'époque enrichi de plusieurs centaines de dessins

Toujours en 1160 l'Abbesse de Niedermunster réclama auprès des deux localités Bourgheim et Gertwiller 30 ohms de vin (1500 litres) pour les pélerins qui par tradition avaient droit à la coupe de Ste Odile. 

En 1206 pour une contestation de la dîme de vin avec Niedermunster est mentionné le prêtre plébéien Heinrich de Gertwiller.

Entre 1237 et 1240 le prêtre plébéien se nomme Otto.

En 1259 Gertwiller disposait d'un rectorat qui dépendait de l'Archiprêtre d'Andlau.

En 1267 le recteur, qui était en général un fils de famille noble, s'appelait Egelof de LANDSBERG. Le prêtre plébéien officiait à sa place ne touchant qu'un maigre revenu.

En 1283 Gertwiller acquit l'organisation administrative qui prend le nom de Bauernschaft ou Gemeine et qui voit apparaître à côté du Schultheiss présidant le tribunal seigneurial assisté de ses assesseurs, le Heimburger (l'ancêtre du Bürgermeister) élu par les habitants et administrant la commune entouré de jurés (Geschworene) qui forment l'équivalent du conseil municipal.

En 1350 l'église paroissiale est attribuée par l'évêque Berthold au couvent de Niedermunster qui touche les recettes et nomme le curé.

En 1419 le recteur est Peter von EPFIG alors que le prêtre plébéien se nomme Conrad LEMBELIN.

En 1460 le recteur est Friederich von LANDSBERG

En 1513 l'Empereur Maximilien 1er désigne Nicolas ZIEGLER, catholique originaire de Nördlingen en Bavière, gérant de la Seigneurie de BARR.

En 1518 Charles Quint le nomme Freiherr (Seigneur indépendant).

En 1525 éclate la guerre des paysans qui pillent et saccagent en particulier les couvents de Niedermunster et de Truttenhausen. La révolte est écrasée par le Duc de Lorraine.

Nicolas ZIEGLER réfugié à Sélestat, ne se montre pas trop sévère puisqu'il n'y eut qu'une condamnation à mort, mais de nombreuses    amendes (70 paysans devant payer 40 Gulden en or)

En 1527 son successeur est luthérien, originaire d'ULM.

En 1543 Nicolas ZIEGLER junior ordonne la fermeture du couvent des franciscains de BARR (vallée St Ulrich)

Lorsqu'en 1545 le Réforme fut introduite dans la Seigneurie de BARR, les habitants vivant sur son territoire devinrent automatiquement luthériens selon la loi « cujus regio, hujus religio » (tel seigneur, tel religion). En conséquence la religion catholique disparut totalement dans les cinq localités de la Seigneurie.

En 1568 la ville de STRASBOURG rachète la Seigneurie à Frédéric ZIEGLER ; elle devient bailliage en 1595

En 1592 la guerre des évêques de STRASBOURG (catholique contre protestant) provoque le retour des soldats lorrains qui détruisent 70 maisons et le château de BARR.

Puis survint la guerre de trente ans (1618-1648).

En juillet 1631 les impériaux entrent dans BARR et le 26 au soir une centaine de soldats veulent forcer l'entrée de Gertwiller, le Schultheiss Sébastien ZEYSSOLF persuade les autorités militaires de les cantonner à l'extérieur. Le 23 octobre 1633 des maraudeurs suédois pillent et tirent les habitants comme des lapins, le commandement se trouvant à EICHHOFFEN est prévenu et remet de l'ordre. En 1636 les Français mettent le feu à BARR et empêchent les habitants d'éteindre l'incendie. Le 2 octobre les Impériaux pillent Gertwiller

A partir de 1673 les troupes de Louis XIV envahissent l'Alsace.

En 1674, 110 déclarations de dégâts occasionnés par les troupes sont adressées par les habitants de Gertwiller aux autorités militaires. La réaction ne se fait pas attendre : par lettre du 14 avril 1674 du quartier général à SAVERNE, le maréchal TURENNE exige de ses commandants la protection des biens situés dans les bailliages ruraux de STRASBOURG.

Dans la liste des localités concernées sont citées BARR, GERTWILLER, HEILIGENSTEIN, BOURGHEIM, MITTELBERGHEIM et GOXWILLER.

Le 9 novembre 1678, les troupes Françaises quittent BARR, quand un tonnelier tire sur un officier et le tue. En représailles, les soldats incendient la ville qui en outre doit payer une forte indemnité.

Le 23 septembre 1680 le bailliage est rattaché à la France.

Le 30 septembre 1680 la ville de Strasbourg capitule, mais conserve ses droits et coutumes pouvant lever les impôts et garder sa municipalité. La cathédrale cependant doit être rendue au culte catholique ce qui fut fait, le 20 octobre Egon von FURSTENBERG le prince-évêque en prit possession et accueillit le Roi le 23 octobre

En 1685 Louis XIV par souci d'unité de son royaume, révoque l'Edit de Nantes ce qui aboutit à la suppression des confessions luthérienne et calviniste. Le traité de Westphalie (1648) avait fixé les droits des confessions en Alsace. Cependant après la paix de Nimègue le roi passa outre.

En 1684 tous les fonctionnaires protestants eurent ordre de se convertir ou de quitter leur poste. Cela concernait le Schultheiss, les maîtres d'école etc....

En 1686 dans toutes les localités protestantes ou vivaient au moins sept familles catholiques, le chœur de l'église devait être réservé aux catholiques de telle sorte que la même église devait servir aux deux cultes (simultaneum). Ceci fut appliqué à Gertwiller vers 1689.

Avant l'instauration du simultaneum les catholiques de Gertwiller devaient se rendre à VALFF pour les baptêmes, mariages et sépultures.

Vérification faite dans les registres de Baptêmes mariages et sépultures de Valff on n'y trouve aucun habitant de Gertwiller ; toutefois les registres ne commencent qu'en 1681 pour les baptêmes et 1685 pour les mariages

Les personnes qui se convertissaient au catholicisme bénéficiaient de l'exemption d'impôts pendant trois ans, de la remise de leurs dettes et de gratifications importantes.

C - LA POPULATION


Le recensement de 1693 confirma la situation démographique de Gertwiller qui comportait 18 familles catholiques contre 46 familles luthériennes, soit au total 64 familles réunissant 330 personnes.

Texte extrait de « Les familles Krucker et Grucker » http://www.krucker.fr/index.htm